sophie

Devenir un homme de cheval… Devenir plus humain...

La formation professionnelle permet d'améliorer les techniques et les performances. À l'école Blondeau ces objectifs sont largement atteints.

Depuis 4 mois, je filme les stagiaires en formation et je remarque qu’en apprenant à éduquer les chevaux, les stagiaires s’épanouissent.

L’œil de ma caméra saisit le moment où les hommes et les chevaux apprennent à communiquer et à travailler ensemble.

Devant mon objectif, j’ai assisté à la métamorphose de l’un de nos stagiaires.

Dans l'écurie, 14 pur-sang sont arrivés pour être éduqués. Olivier connait bien cette race puisqu’il est cavalier d’entraînement et ancien jockey d’obstacle. Il s'est inscrit à la formation Blondeau BEB3 pour comprendre ce qui dans la méthode Blondeau rend les chevaux aussi réceptifs aux demandes de l’homme.

De jour en jour, il découvre une nouvelle technique de dressage, les capacités de compréhension du cheval et aussi un cadre pédagogique construit qui donne de très bons résultats. Il comprend l’importance du contrôle de ses émotions. Il apprend que la construction d’un lien de respect entre le cheval et l’homme lui demande de la bienveillance et engendre pour le cheval sa coopération.

Olivier regarde toujours les poulains dans les yeux, en face à face. Malgré les conseils de prudence d’Alexandra, responsable cavalière enseignante, qui le prévient du risque de coups d’antérieurs. Il ne peut s’empêcher de plonger son regard dans celui du cheval. C’est la marque de fabrique d’Olivier et malgré cette prise de risque, ça lui réussit autant qu’aux poulains qui lui sont confiés.

Les derniers jours de formation arrivent pour Olivier. Je le filme avec un poulain espiègle lors de l’étape du trot en main. Olivier garde son œil vigilant sur le jeune cheval.

Il me dit un peu ému après la séance : « Depuis que je suis ici, pour la première fois, j’ai l’impression de faire du bien aux chevaux.»

Je pense alors à ma directrice de recherche Jocelyne Porcher (INRA) qui m’accompagne depuis cinq ans sur les travaux de recherche « Animal au Travail » et qui affirme depuis de nombreuses années l’existence de ce lien.
Je pense à Christophe Dejours psychiatre, médecin du travail, psychanalyste, qui a présidé notre colloque le 8 avril 2016 et nous a dit : « Le travail ne s’arrête pas à une prescription, on travaille pour quelqu’un. La coopération ce n’est pas seulement l’intelligence individuelle mais c’est chercher à s’accorder aux autres.»

Je pense qu'à l’école Blondeau, les stagiaires apprennent à s’accorder avec leur cheval pour pouvoir travailler ensemble.

Les hommes qui ont la chance de travailler en coopération avec un animal apprennent beaucoup sur la vie.

En 1838, Darwin a écrit : « Celui qui comprend le babouin contribuera davantage à la métaphysique que Locke. » (Locke, Philosophe anglais du 17ème siècle).

Sophie Barreau - 07.02.2017
Ethologue - Enseignante

A propos de l'auteur

Sophie Barreau (éthologue, BFEE2, enseignante BEES1) a intégré notre équipe en octobre 2016. Ses missions sont de travailler sur le programme de recherche CHEVALEDUC mis en place avec Jocelyne Porcher INRA et d'enseigner aux élèves l'éthologie du cheval ainsi que les avancées scientifiques des relations Homme/Cheval dans le cadre du travail.

Sophie Barreau nous fait partager à travers sa rubrique "L'oeil de Sophie" son regard passionné.

Partager cet article

Suivez l'école

l'oeil de Sophie

sophienews-thumb

contact/réservations

La Grande Pièce St-Hilaire St-Florent
49400 SAUMUR
Tél : (33) 02 41 50 70 50

Contacter l'école BLONDEAU

 Ecolde Blondeau