sophie

Mon arrivée à l'école Blondeau

Sophie Nicod a intégré notre équipe début octobre. Ses missions sont de travailler sur le programme de recherche mis en place par l'école Blondeau avec Jocelyne Porcher INRA et Dominique Démaret FUTUR ANTERIEUR et d'enseigner aux élèves l'éthologie du cheval ainsi que les avançées scientifiques des relations Homme/Cheval dans le cadre du travail.

A travers la rubrique "L'oeil de Sophie" elle nous fera partager son regard passionné !

"J'ai été cascadeur pendant quinze ans au Ludo Circus Forum, enseignante d'équitation BEES1, diplômée DU en éthologie du Cheval, j'ai rejoint en 2012 le groupe de recherche ANR COW "Animal au travail" dirigé par Jocelyne Porcher INRA Montpellier.

En août 2016, j'ai été invité à l'école pour discuter avec Florence et Nicolas Blondeau des travaux du programme de recherche ANR COW INRA.

La première fois que je suis arrivée à l'école Blondeau. Un détail m'a frappé.

Accrochés aux murs, entre les boxs, des céramiques représentent les gravures du traité d'équitation de Monsieur de la Guérinière. Pourquoi cela m'a t-il frappé ? Me direz-vous.
Eh bien, parce que je venais observer des jeunes chevaux de race Pur Sang en formation pour devenir des galopeurs ! Une équitation qui me paraissait bien loin des pirouettes au galop, de l'épaule en dedans ou de l'appuyer.

J'ai commencé à comprendre la présence de ces gravures lorsque Nicolas Blondeau m'a expliqué que pour lui le débourrage est un premier pas, en lien avec la suite. La suite qui est le dressage dans le sens le plus noble du terme. Nicolas Blondeau a poursuivit sa pensée en m'évoquant la phrase du général L'Hotte : "Calme, en avant et droit" - "Voilà, selon moi l'objectif à atteindre avec tout cheval devant pratiquer une activité équestre".

Mais, je n'ai réellement compris que lorsque j'ai assisté au premier trot d'un jeune entier Pur Sang qui n'arrivait pas à repasser au pas. Son jeune cavalier, dans un infini respect pour sa bouche, cherchait grâce à l'ordre vocal comment l'aider à retrouver son équilibre. Mais rien n'y faisait. Le poulain ne trouvait pas la solution. Puis, Nicolas Blondeau vint à leur secours. Il parla au cavalier de la qualité du pas avant la transition au trot : "Il faut un pas calme, ample et lent. Ne pas laisser courir".

Cette phrase se mit alors à raisonner dans ma mémoire.

Il y a quelques années, je suis partie en stage chez Catherine Henriquet. Elle me disait sans cesse : "Dans les transitions, ne pas laisser courir. Le cheval doit couvrir du terrain mais pas se précipiter".

Après ce conseil tellement équestre de Nicolas Blondeau, le cavalier s'intéressa à la qualité du pas avant le départ au trot; et presque immédiatement, ce jeune poulain retouva l'équilibre de ses allures naturelles, le confort et le calme.

Il y avait en effet, un lien évident entre le moment du débourrage et la suite du dressage. Le cheval n'a qu'une seule manière de porter l'homme sur son dos et il doit l'apprendre dès les premiers pas.

Je me trouve alors un peu bête de m'être demandé :
"Pourquoi les gravures de Monsieur de la Guérinière à l'école Blondeau ? ".

Sophie Nicod - 03.11.2016
Ethologue - Enseignante

A propos de l'auteur

Sophie Barreau (éthologue, BFEE2, enseignante BEES1) a intégré notre équipe en octobre 2016. Ses missions sont de travailler sur le programme de recherche CHEVALEDUC mis en place avec Jocelyne Porcher INRA et d'enseigner aux élèves l'éthologie du cheval ainsi que les avancées scientifiques des relations Homme/Cheval dans le cadre du travail.

Sophie Barreau nous fait partager à travers sa rubrique "L'oeil de Sophie" son regard passionné.

Partager cet article

Suivez l'école

l'oeil de Sophie

sophienews-thumb

contact/réservations

La Grande Pièce St-Hilaire St-Florent
49400 SAUMUR
Tél : (33) 02 41 50 70 50

Contacter l'école BLONDEAU

 Ecolde Blondeau